Zopiclone quels sont les effets secondaires possibles

 Zopiclone quels sont les effets secondaires possibles

Prescrit en première intention pour le soulagement symptomatique à court terme des troubles du sommeil, l’utilisation de la zopiclone peut entraîner des effets secondaires importants chez certaines personnes en particulier si elle est utilisée à long terme.

Retrouver ici la liste des effets secondaires fréquents et à long terme liée à une mauvaise utilisation de ce somnifère.

La Zopiclone, c’est quoi ?

Ce médicament appartient au groupe des sédatifs-hypnotiques et dont les propriétés sont proches de celles des benzodiazépines. Il est prescrit pour le traitement de l'insomnie passagère. Elle a pour but d’aider les personnes qui éprouvent de la difficulté à s'endormir ou encore celles qui s'éveillent fréquemment pendant la nuit ou tôt le matin.

"La zopiclone plus connue sous le nom d'Imovane est, avec le zolpidem commercialisé à l'entête Stilnox, le somnifère aujourd'hui le plus fréquemment prescrit".

Ce médicament est désormais commercialiser sous plusieurs génériques dont le prix moyen varie entre 0.99€ et 3.50 € Si vous optez pour l’achat imovane 7.5 mg profiter également de la livraison à domicile à l’adresse de votre choix dans les meilleurs délais.

Qui peut prendre ZOPICLONE ?

Ce médicament est disponible sur prescription en France. Ainsi avant tout usage un avis médical est nécessaire, cela permet de réduire les risques du a une mauvaise utilisation. De façon générale zopiclone est déconseillé dans les cas suivants :

  • Allergie a la substance zopiclone ;
  • Insuffisance hépatique grave ;
  • Insuffisance respiratoire grave ;
  • Syndrome d'apnée du sommeil ;
  • Myasthénie.

Attention : Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique. Des précautions sont nécessaires chez la personne âgée.

Quels sont les effets secondaires possibles

A travers différentes études, plusieurs effets indésirables dus à la prise de zopiclone ont été mis en lumière. Elle est parfois associée à une augmentation des idées suicidaires et parfois des tentatives de suicide.

Les effets secondaires fréquemment enregistres sont :

  • Un goût amer ou métallique dans la bouche ;
  • Sensation d’étourdissement ou de somnolence ;
  • Bouche sèche.

Peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

  • Nausées) ou vomissements ;
  • Sensation d’étourdissement ;
  • Maux de tête ;
  • Cauchemars ;
  • Se sentir physiquement ou mentalement fatigué ;
  • Agitation.

Selon les résultats d’une étude réalisée par le journal américain BMJ les personnes utilisant les benzodiazépines ont 35% de plus de chances de développer un cancer. Après 65 ans, le risque de développer la maladie d’Alzheimer accroît de 51% avec ce type de somnifère.

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

  • Se sentir nerveux(se) ou en colère ;
  • Sensation d'étourdissement ou problèmes de coordination ;
  • Vision double ;
  • Démarche titubante ou chancelante ;
  • Faiblesse musculaire ;
  • Indigestion ;
  • Devenir dépendant à la zopiclone ;
  • Dépression respiratoire ;
  • Sensations cutanées inhabituelles ;

Troubles mentaux tels dès que troubles de la mémoire, de l’attention ou de la parole.

Lire aussi : Medicaments hypnotiques effets secondaires

ZOPICLONE et conduite

Comme les autres médicaments utilisés dans les problèmes de sommeil, ZOPICLONE peut ralentir le fonctionnement de votre cerveau.

Pour preuve, dans le drame de Millas en 2017 ou 6 collégiens avaient trouvés la mort, la conductrice du bus entré en collision avec un TER prenait de l'Imovane depuis 7 ans, un somnifère interdit en cas de conduite qui ne doit pas être pris plus de 4 semaines.

Zopiclone et le risque de dépendance

C’est le principal danger qui peut guetter les patients ayant recours à ce traitement.
En France sa durée de prescription Zopiclone est limitée à 4 semaines, de manière à réduire les risques de dépendance. Cependant, son utilisation à long-terme demeure pertinente et présente un profil d'effets secondaires limité

Le risque de dépendance augmente avec la dose et la durée du traitement. Ce risque est également accru chez les patients ayant des antécédents d’abus d’alcool, de médicament ou de drogue et/ou chez ceux ayant des troubles marqués de la personnalité.

Comment se fait le sevrage ZOPICLONE ?

L’arrêt du traitement doit se faire sous le contrôle de votre médecin, ce dernier va réduire progressivement la dose jusqu’à l’arrêt définitif.

Si vous arrêtez brusquement, vos problèmes de sommeil pourraient réapparaître et vous pourriez présenter un effet de sevrage. Ces derniers se manifeste par :

  • Anxiété ou crises de panique ;
  • Transpiration ;
  • Maux de tête ;
  • Palpitations ;
  • Niveau plus faible d’attention et des problèmes de concentration ;
  • Hallucinations ;
  • Sensibilité à la lumière, au bruit et au toucher qu'à la normale ;
  • Baisse de contact avec la réalité ;
  • Engourdissement et picotements dans les mains et les pieds ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Problèmes d'estomac.

Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez l'un des effets.

La durée de prescription des hypnotiques doit être la plus courte possible. Dans certaines situations, le traitement doit toutefois être prolongé. Il appartient alors au médecin de réévaluer périodiquement la nécessité de le poursuivre ou de l'interrompre.


Commentaire

Vous devez vous connectez pour ajouter un commentaire. Si vous n’avez pas de compte, vous pouvez créer un. l’inscription est gratuite!

Pharma-chez-vous.fr utilise des cookies. Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.